https://scontent-cdg2-1.xx.fbcdn.net/hprofile-xtp1/v/t1.0-1/c0.0.160.160/p160x160/1896976_1847896562101266_5913176916311245960_n.png?oh=2c6283165cb9eeb907f23b6568bc0c62&oe=56A4B2E9 VIVANTTEXTE Bienvenue sur :
vivantexte.wifeo.com
93. Les émigrants

Nous avions atteint un tel degré de délabrement intellectuel qu’il ne nous était plus possible d’imaginer un autre monde. Jusqu’à ce que l’un d’entre nous se décide à sauter le mur ; il venait de trouver la solution. Et tout le monde a suivi… et le genre humain a été sauvé.
94. Les cornes de gazelle

J’ai suivi tes rides comme on suit une rivière ; je savais qu’elle me conduirait tout droit au palais des délices. Comme il faisait beau, je me suis baladé… promeneur solitaire à la recherche de quelques pâtisseries orientales.
95. La veuve éplorée

Perdre l’amour de sa vie ainsi te rendait encore plus belle ; digne comme jamais tu ne l’avais été. Et puis me vint subitement une idée, à l’heure des condoléances… que tes larmes n’étaient que de pacotille car un morceau de testament dépassait de ton manteau noir.
96. L’art pour l’art

J’avais toujours accordé beaucoup d’importance à l’esthétisme ; dans tout ce que je faisais, même lorsqu’il s’agissait des plus basses besognes. Je tenais ça de mon oncle, un grand homme ; vous pourrez trouver les traces de mon existence en consultant l’excellent ouvrage du marquis de Sade : « Salo ou les 120 jours de Sodome », dans lequel je figure… au chapitre « della merda ». 
97. Accident à deux

Il fallait viser juste car ça ne pouvait pas être de l’amour ; mais c’était plus que de l’amitié. Un numéro de funambule à réaliser sans filet, au dessus du vide. Magnifique équilibre qui se réalise à deux, sans concession aucune…les yeux dans les yeux. Et puis l’un d’entre eux s’est mis à regarder ailleurs et le couple a chuté.  
98. L’œuvre qui nous signe

 Je prétends que chaque homme doit absolument développer la part de sensibilité qu’il possède en lui. Et qu’il fasse émerger la part de création qui fait de lui un être unique… authentiquement authentique.

 
99. Racisme au quotidien

Je revois l’instant ou il perdit la raison. Comment Dieu s’y était-il pris pour séparer les mâles et les femelles, les jeunes et les vieux, les blancs et les noirs. Et comment l’homme lui même s’y était-il pris, à titre personnel, pour séparer les riches des pauvres, les croyants des athées.
100. Le cancer

Et je revois sa chute… lente et inexorable, qui fait d’un homme debout un être qui tombe. Comme dans un ralenti ou toutes les étapes sont visibles. Et je revois sa tête frapper le sol ; elle ne pouvait plus être tenue.
101. Le plus est l’ennemi du moins

Comme je n’arrivais pas à me satisfaire de peu et que je ne tirais aucune leçon de mes expériences, je fus conduit en cuisine… invité à préparer une sauce mayonnaise. Que je n’arrivai pas à faire monter pour avoir mis un peu trop d’huile.  
102. La rencontre

Et celui qui pensait pouvoir tout prévoir… rencontra le destin. Un jour, tout simplement, au moment ou il l’attendait le moins ; au coin d’une rue. Elle portait des chaussures à talons aiguilles ; de quoi  aiguiser sa libido.
103. Psychédélisme : mode d’emploi

Il n’y a rien à comprendre, rien à expliquer. Vous entrez dedans et vous en sortez comme vous pouvez. En espérant que vous n’aurez pas perdu trop de plumes.
104. Le sage

A chaque fois que je lui posais une question, il me répondait « ça dépend ». Il aura fallu attendre bien des années avant que je sois capable de saisir le sens profond des choses : elle n’était pas  de l’ignorance, sa réponse… mais de la connaissance.
105. Vide-grenier

Au bout du compte, il fallait que je t’oublie… que je me sépare de toi ; je ne voulais plus te porter. A la brocante je t’ai vendu, pour une bouchée de pain ; la bonne affaire.

 
 
 



Créer un site
Créer un site